«

»

Historique

 Crée en 1981, sous l’appellation IGLAEIL (Institut de la Généralisation de la Langue Arabe et de l’Enseignement Intensif des Langues), le Centre d’Enseignement Intensif des Langues avait pour vocation première la mise à niveau en langue Arabe des enseignants francophones .Les activités de CEIL se sont par la suite étendues à l’enseignement des langues étrangères principalement pour la communauté universitaire.

Le mode de fonctionnement actuel du CEIL a vu le jour en 2004 avec l’autorisation d’accueillir les publics étrangers à l’université et d’établir des conventions avec les secteurs économiques moyennant rémunération .Depuis sa création , le CEIL a été dirigé successivement par

Ms: Abdelmadjid Hanoune, M Khelifa Sahraoui ,M Abdelhamid Allioua, Mr Rachid Mahmoudi et par Mme Hassina Slimani qui est restée à la tête du CEIL pendant 13 années. En Novembre 2013 Mme Grine Nadia a été nommée responsable du CEIL.

Les CEIL d’Algérie sont l’objet d’une réflexion dont un avant-projet de statut a été discuté et enrichi par les directeurs des centres, réunis à Alger au mois de février 2013. Les différentes commissions ont en effet réfléchi aux aspects organisationnels et structurels facilitant l’homogénéisation des pratiques dans un cadre conforme aux normes internationales définissant les formations en langues, tout en tenant compte des spécificités du contexte Algérien.

Le CEIL est aujourd’hui implanté au site CITAM.

L’infrastructure du CEIL comprend des locaux pédagogiques ( salles de cours, salles équipées de data show et d’écrans plasmas et de trois laboratoires numériques nouvellement installés.) qui permettent d’accueillir un nombre important d’apprenants dans des conditions

Les enseignements sont assurés par des enseignants titulaires des départements de langues de la faculté des Lettres, Sciences Humaines et Sociales, dont certains affectés à plein temps, ainsi que par des enseignants associés et vacataires, rattachés ou non à un autre établissement. Les enseignants sont tous titulaires d’une licence d’enseignement avec un certain nombre d’années d’expérience, d’un magistère ou doctorat et doctorant ou inscrits en magistère.

Le recrutement pédagogique se fait sur étude de dossiers académiques qui sera prochainement complétée d’un entretien.

Les formations assurées par le CEIL se font par sessions de 50h. Pour les langues Arabe, Italienne, Espagnole, Allemande, Chinoise et Arabe, (et prochainement Russe) , c’est une formation de langue générale ; pour l’Anglais et le Français, des formations en langues de spécialités sont proposées ou dispensées à la demande.

Si les publics ciblés de départe étaient en premier lieu, les étudiants et les personnels universitaires, la structure reste néanmoins ouverte tous et reçoit un nombre important de personnes de la société civile, de profils d’âge et de formation différentes. Une grande affluence est à noter pour les niveaux débutants (A1/1), dans toutes les langues. Une grande demande existe également à un niveau supérieur de compétence en langue, pour des formations en Expression Orale/Conversation.

Si la plus grande affluence est à noter pour la journée du samedi, des cours se déroulent tous les jours de la semaine et des séances de 16h à 18h peuvent être programmées.

Le CEIL de Annaba fait partie du réseau des centres d’enseignement intensif des langues, le RACEIL. Celui-ci étant membre du forum mondial HERACLES, (Hautes Etudes et Recherches pour l’Apprentissage dans les Centres de langues de l’Enseignement Supérieur), vers lequel convergent les centres universitaires d’enseignement des langues de nombreux pays. Des conventions sont à l’étude avec la Russie, et l’Espagne notamment.